Et si la clé de la transformation c’était les M&Ms…. ?

Le besoin de transformation nous anime tous.

Se transformer soi même, l’autre ou les autres. Individuellement, être plus ceci ou moins cela. Collectivement, être une équipe plus efficace ou une entreprise plus innovante.

Et toutes les transformations sont difficiles. Si difficiles. Nous sommes nombreux à être « bloqués ». Tellement bloqués que nous sommes épuisés. Epuisés de notre épuisement.

J’observe tout cela et je cherche à comprendre, depuis longtemps…

Et le 11 septembre 2001, je ne comprends vraiment plus rien. Des êtres humains sont disposés à perdre leur vie et tuer des milliers d’innocents pour une seule raison : préserver la vision du monde qui confère un sens à leur existence. Incompréhension absolue.

Et pourtant j’y trouve une clé fondamentale du fonctionnement humain : La vision du monde.

La vision du monde, ce n’est pas le monde. Chacun se représente le monde et se construit une vision du monde. Nous captons la réalité à travers des Modèles Mentaux, ce que je résume par les M&Ms. C’est notre façon de donner du sens à notre environnement. Et cela marche à un niveau individuel et collectif.

Pour les M&Ms collectifs, certaines hypothèses sont partagées par l’humanité entière, par certains groupes etc… les archétypes, la culture… donc des paquets de M&Ms. Pour les M&Ms individuel, imaginez un homme en costume à la gare de la Défense qui chante à tue-tête sur le quai du RER. En fonction de vos M&Ms vous ne verrez pas la même chose, vous ne réagirez pas de la même manière, vous serez impactés différemment…(J’ai personnellement trouvé cela fantastique et je suis allée discuter avec lui..).

Nous voyons plus avec la mémoire qu’avec les yeux. On passe notre temps à mettre du connu sur de l’inconnu. Le connu, des solutions construites au fur et à mesure et qui se sont solidifiées, des Filtres/lunettes qui viennent :

·     des 5 sens

·     des croyances construites sur des expérience passée, vécues ou empruntées à d’autres

·     de l’environnement géographique, culture, social, intellectuel, imaginaire…

Le film Matrix aide à comprendre, à l’extrême, la notion de M&Ms. Vous pourrez me dire que c’est du cinéma, alors parlons de physique quantique.

Une expérience a été faite en enfermant des centaines de mouches dans un grand bocal de verre pendant plusieurs semaines. Lorsqu’on retire le bocal, combien quittent l’espace délimité alors par le bocal ?

Juste 1 ou 2, des pionnières sans doute… elles ont intégré que le bocal est la limite absolue de leur univers, elles ont intégré cette vérité dans leur système biologique lui même. Si on se fie à la physique mécaniste qui repose sur le postulat que la réalité nous est accessible par notre expérience sensorielle, les mouches auraient raison de penser que leur univers est ce bocal… Or la physique moderne nous l’a démontré, nous créons l’univers matériel par notre perception.

Les philosophes nous parlent aussi des M&MS…  “Ce qui trouble les hommes, ce ne sont pas les choses, mais les jugements relatifs aux choses” Epictète. « Accoucher les âmes du savoir préformé qu’elles portent en elles », Socrate. La grande parabole de la caverne de Platon (Les hommes prennent l’illusion pour la réalité) nous invite à examiner sans complaisance les principes fondamentaux de nos représentations du monde, nos M&MS…

Les psychologues nous parlent aussi des M&Ms… La thérapie est un processus consistant à aider quelqu’un à voir qu’il ne voit pas, et à s’appuyer précisément sur cette limite pour s’ouvrir de nouveaux possibles. Enfants, nous avons tiré toute une série de conclusions à propos de la vie. Ainsi, à partir d’expériences ponctuelles, nous avons établi des généralisations qui deviennent les lentilles au travers desquelles nous regardons la vie : les M&Ms.

Les écrivains… « Je vois le monde tel que je suis » Paul Eluard

Les neurosciences… On limite le monde car notre bande passante est toute petite. Dans une même situation, deux personnes auront deux perceptions différentes de leur univers toutes deux également vraies.

Alors pourquoi c’est si important les M&Ms ?

Quand on parle de transformation, on me dit souvent que c’est dur de décider. Mais non ! ce qui est dur c’est de voir que tu peux décider, que le choix existe ! Le choix n’est pas quelque chose de rationnel ou de mathématique. Le choix est façonné par les M&Ms qui limitent les possibilités d’action. Souvent nous raisonnons de travers juste pour justifier notre vision du monde…

Car effectivement les M&Ms sont puissants en partie parce qu’ils affectent ce que nous voyons.  Et donc comment nous réagissons. Typiquement la souffrance.

Une expérience avait été faite sur des moines bouddhistes. On leur versait de l’eau chaude sur le bras et on enregistrait avec un IRM la réaction de leur cerveau à la douleur. Leur PIC de douleur était-il plus élevé ou plus bas que celui d’autres personnes ? Le pic de douleur était un peu plus élevé que celui des autres. Mais ils ne souffraient ni avant, ni après la brulure… La douleur est inévitable. La souffrance ne l’est pas. La souffrance est « médiée ». Médiation par l’imaginaire, ces images et idéaux qui composent nos souvenirs, nos attentes, nos désirs, nos M&Ms.

Le problème c’est que les M&Ms sont difficiles à débusquer.

Dans le best Seller « Sapiens », on comprend que les M&MS sont à la base de l’humanité. Notre capacité à créer des mythes collectifs. Ainsi, des milliers de personnes peuvent collaborer alors même qu’elles ne se connaissent pas…. C’est enraciné depuis longtemps…. A force de côtoyer nos M&Ms, créés notamment pour répondre à des traumatismes du passé, on finit par croire que l’on est nos M&Ms : le superman, celui qui connait tout, la victime etc…

Car les M&Ms nous protègent de l’angoisse existentielle….  On agit comme si on ignorait que nous allons mourir alors qu’on le sait … Comme la mort nous terrorise, on adopte des M&Ms (des visions du monde) qui ont deux objectifs :

1/ nous donner un sens : pourquoi on est là et quoi faire de sa vie.

2/ nous protéger en nous donnant le sentiment de faire partie d’un ensemble plus vaste (religion, nation, race…).

Ces visions du monde ont établi un filtre entre le réel et nous. Ces prismes assurent bien ma survie mais quand ils se figent cela devient problématique (Lire « la peur de l’insignifiance nous rend fous » de Carlos Strenger).

Lorsqu’on découvre ses M&Ms, on peut être consterné…. Comprendre que mes décisions sont déterminées par une multitude de facteurs que j’ignore… On peut aussi se sentir tout puissant…Ni culpabilité, ni résignation, ni ‘just do it’, ni toute-puissance. Tout est affaire de discernement, d’exigence, de discipline et d’actions quotidiennes conscientes. L’exigence d’arracher ses lunettes qui sont incrustées ce n’est pas facile…mais c’est possible et surtout cela devient vital.

Nous sommes nombreux à sentir un vide intérieur. On abandonne notre vrai pouvoir à des systèmes (pays, cause, entreprise…). On en ressent le manque et on se met à haïr ces systèmes. Mais c’est nous qui avons créé cette situation… En fait les M&MS nous protègent, ce n’est pas mal… mais ça nous prive des plus grandes joies qui viennent de notre rencontre avec le monde tel qu’il est… Dans la réalité, nous retrouvons notre véritable pouvoir sur la vie. C’est indispensable pour soi et dans un monde qui change à toute allure et qui repose de plus en plus sur l’individu.

L’enjeu est de ne plus chercher la vérité mais de chercher une représentation efficace de la réalité.

La bonne nouvelle c’est que nous avons tous des capacités sans limites. Bien sûr nous ne pouvons pas changer la réalité mais nous pouvons changer nos M&Ms, càd notre façon de traiter le monde et donc notre façon de l’appréhender. On peut faire évoluer ses M&Ms toute sa vie !

Alors comment ?

Il existe de multiples pratiques depuis la nuit des temps. La thérapie, La littérature, la philosophie, l’Art, les voyages, la méditation…

Je vous donne quelques pistes précieuses à mettre en œuvre dès demain matin 9H…, C’est très Humble.

Déjà Moi, moi, moi….

·     Préparez vous à la journée. Arrachez vous au pilotage automatique. Si vous êtes en colère de bon matin, discerner ce que votre esprit projette sur la réalité.

·     Toute la journée, au lieu d’être la vedette de votre film, dites vous que vous êtes dans le public. Regardez comment jouent tous les acteurs y compris « vous même » avec compassion et curiosité. Multiplier les angles de vue pour affiner l’image.

·     Et si vous vous dites pourquoi moi ? pourquoi pas moi ? l’égo… (Sorte de concentration de tous vos M&Ms) car plus on se sent coupé du monde, plus on veut sauver sa peau. Le présent vous aide. Juste alors se demander « qu’est ce que je vois ? qu’est ce que j’entends ? ».

·     Des fois, Agissez avant de penser ! On dit souvent aux enfants « pense avant d’agir » et bien oubliez le ! Nous devons agir avant de penser. Agir rapidement sinon notre esprit va tuer l’idée. Notre esprit est rempli de vieilles pensées, mais surtout les vieilles pensées de quelqu’un d’autre. Des M&Ms, des vieux M&Ms, même pas à vous….

Puis, les autres….

·     Regardez votre mari/votre femme ou votre patron comme si c’était la 1ère fois…arrêtez la radio mentale animée par vos M&Ms… Ne pas enfermer l’autre dans nos représentations, nos M&Ms. Savoir toujours nous émerveiller de la singularité de chacun représente un sacré pas vers la liberté.

·     Regarder dans les yeux. C’est tout. Visage neutre.

·     Face à un sujet complexe nécessitant un débat, faites comme les quakers pour dépasser vos M&Ms : Manifester un discernement ensemble en ayant su vous écouter. Parler chacun à votre tour puis faites silence. Du silence peut émerger une voix « voilà ce qui me vient » et souvent les autres s’y retrouvent.

Pour trouver vos principaux M&MS, vous pouvez creuser ces pistes :

·     Faites votre tableau d’immunité (« Immunity map » de Kegan & Lahey).

·     Le MBTI. Carl Jung a défini 16 grands paquets de M&Ms…

·     La méthode « The work » de katie Byron.

Au delà de trouver vos M&Ss, l’enjeu est surtout de les accepter activement. Nous sommes modelés par nos M&Ms que nous ne pouvons pas tous choisir. Barack Obama, dans son autobiographie en 1995 « les rêves de mon père » : à 34 ans il sait déjà que son équation existentielle (ses M&Ms) consistera à rapprocher des groupes sociaux et politiques différents et à résoudre des problèmes d’identité. Il a renoncé au choix « naturel » d’être avocat d’affaire pour être travailleur social puis élu politique. Cela lui donnait le sentiment de vivre véritablement sa vie.

Vous y arrivez forcément, au plus tard la seconde de votre mort, l’ultime « au delà ». Marie de Hennezel qui accompagne les mourants, témoigne du fait qu’ils découvrent la liberté d’adhérer à soi. Et non plus aux M&MS…. « Ils découvrent la liberté d’adhérer à soi. Comme si alors que tout s’achève, tout se dénouait enfin du fatras des peines et des illusions qui empêchent de s ‘appartenir. La vie nous promène d’un au delà à l’autre. Au delà de nous-mêmes, au delà de nos certitudes, au delà de nos jugements, au delà de nos égoïsmes, au delà des apparences. » La mort intime, Marie de Hennezel.

Finalement dans cette envie de transformation, la mienne, la votre, celle de tous ceux que je côtoie, celle des entreprises etc….Au fond du fond, ce n’est pas tant qu’un élément de votre vie vous gêne, vous déplait etc… C’est plutôt que cet élément n’est pas une affirmation fidèle de qui vous êtes. Cela ne vous représente pas. Pour cela attaquez vous à vos «représentations », vos M&Ms qui re-presentent toujours la même chose. Elargissez les. Le meilleur moyen étant de plonger dans le Présent. Etre là. Juste être soi. Ni plus ni moins et être ouvert à l’autre. Et vous finirez par pouvoir, réellement, vous présenter au monde. Assumer activement votre équation existentielle comme Barack Obama … Cela vous sauvera.

Comme dit Christian Bobin : «Ce qui nous sauve ne nous protège de rien et pourtant cela nous sauve ». 

Béatrice Rousset – J’interviens avec ma société « Les possibilist » auprès des entreprises pour les aider à développer leur capacité de gestion des modèles mentaux / savoir jongler avec la notion de modèle mental… https://lespossibilist.com/a-propos/

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close